Énergies subtiles

Univers quantique, Médecine de l'habitat, Haut Lieux Vibratoires, Santé...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Renseignez votre fiche "Profil", ajoutez un avatar et passez par la case "présentation". Ainsi nous pourrons vous accueillir. Noubliez pas de bien lire Le règlement

stage : "Univers quantique, clair ressenti, et détection du monde invidible" les 3 & 4 septembre 2018 de 9h30 à 17h30 à Is les Murgers, Marolles, 28410 Broué. Des places sont encore disponibles.
formation "Développement personnel, Initiation au travail d’éveil quotidien", le 5 septembre 2018 à partir de 9h30.

Partagez | 
 

 Nourriture quantique universelle

Aller en bas 
AuteurMessage
Théurgéobiologue
Admin
avatar


MessageSujet: Nourriture quantique universelle   6/17/2018, 23:31

Mon processus de 21 jours pour vivre d’Énergie quantique Universelle : journal quotidien.
______________


J0 : Dimanche 27 mai 2018
Vers 17h30 je consomme un dernier repas : Poulet, végétaux, amandes, 2 verres de vin, 1 pastis... ce qui n’est pas vraiment suivre les conseils des « spécialistes » pour préparer un processus.
Le début de la première semaine de ce processus de 21 jours, sans nourriture ni boisson commence à compter de 18 heures ce dimanche.

J1 : Lundi 28 mai
Premier jour sans nourriture ni boisson. Ce matin, il fait très beau et je travaille 4 heures dans le jardin. Puis l’après midi, je fais une sieste de 2 heures. Je me nourri d’Énergie et d’Amour dans le calme et la sérénité. Je prie et médite pendant une heure.

J2 : Mardi 29 mai
Je commence par 1h30 de prière, puis je visionne des témoignages de personne qui se nourrissent d’Énergie Universelle. Tout va bien avec des flash récurent d’envie de manger.

J3 : Mercredi 30 mai
Ce matin j’ai mal à la tête et ma bouche est sèche. Du fait que je n’ai pas fait de préparation alimentaire en ne consommant que des végétaux crus, il me faut faire face aux symptômes de la détoxication. Je prie pendant 1h45. Cet après midi, je travaille une heure dans le jardin puis centrage et méditation. Tous mes capteurs énergétiques sont ouverts Mes cellules ne manquent ni de nourriture, ni d’eau.

J4 : Jeudi 31 mai
Le soir, je me sens très bien, calme, sans la moindre envie de manger ni de boire. Je suis un peu fatigué dans la journée. Je travaille une heure dans le jardin. Une heure de méditation et autant de prière. Mon enfant intérieur déclare n’avoir plus besoin de rien. Mes capteurs sont toujours ouverts à 100%.

J5 : Vendredi 1ier juin
Je me réveille la bouche sèche. Mes cellules ne manquent de rien, mais je subit les symptômes d’une détoxication intense. Je demande à mon corps d’humidifier la bouche (ce qu’il fait) et je me concentre sur l’absorption de l’Énergie Universelle. Je travaille une heure dans le jardin, puis je suis arrêté par la pluie.

J6 : Samedi 2 juin
Je commence ce sixième jour en passant la soirée chez une amie. Mes tympans vibrent quand je parle, comme des membranes de Kazoo. C’est la première fois depuis le début du processus, mais c’est très désagréable. Je connais bien ce symptôme de détoxication pour l’avoir subit de nombreuse fois lorsque je jeunais. J’avais bien envie de boire une bière comme tout le monde, mais je me suis contenté d’une petite gorgée pour trinquer avec mes amis. Le réveil fut facile avec la bouche claire. J’ai déjà perdu 7 kg en 6 jours, ce qui est bien plus rapide qu’avec un jeûne hydrique. La détoxication me fatigue mais tout va bien.

J7 : dimanche 3 juin
J’avais déjà préparé deux litres de boisson avec de l’eau, un ananas et des framboises. Mes cellules n’ont pas manqué d’eau mais le colon, qui gardait bien au chaud deux cuisses de poulet fermier… était bien sec. À 7 heures j’avais déjà bu 5 verres, aussi j’ai rajouté de l’eau dans la bouteille, pour éviter trop de calories. Je n’ai absolument pas envie de manger.
Ce qui m'a beaucoup aidé pour ces premiers 7 jours sans nourriture ni boisson, c'est :
- Mes expériences multiples de jeune, jusqu'à 3 semaines, depuis 30 ans,
- D'être capable de vérifier que mes capteurs étaient 100% opérationnels, le matin du 4ème jour,
- De pouvoir vérifier si mes cellules manque d'eau : c'était le cas à 15h30 aujourd'hui, après une marche de 50 minutes au soleil. À 15h30, j'avais une carence de 3% en eau organique. J'ai donc fait une alimentation consciente d'énergie universelle et un quart d'heure plus tard j'avais 100% pour mes niveaux d'eau extra et intra cellulaires.
- C'est aussi de pouvoir vérifier si mes cellules sont parfaitement alimentées... mais là j'ai encore des réserves.
Le seul problème pour moi a été de supporter les symptômes de détoxination.

J8 : Lundi 4 juin
Je bois beaucoup de jus de framboise avec moitié d’eau. Je n’ai pas faim. Je garde une grande quantité de la boisson absorbée et les mixions ne sont pas plus abondante qu’au 7ème jour du processus.

J9 : Mardi 5 juin
Hier soir, j’avais envie de manger. J’ai consommé doucement un petit bout de comté, qui se lamentait tout seul dans le réfrigérateur. Je bois un peu moins, mais j’ai tout de même repris 2 kg pendant ces 2  jours avec boisson bien diluée. Me revoilà à presque 81 kg pour 1,80 mètre.

J10 : Mercredi 6 juin
Hier soir, ayant des difficultés à m’endormir, j’ai pris un peu trop de mélatonine et ce matin, je me suis réveillé à 10 heures. J’avais un léger mal de tête : la détoxination continue. J’ai encore eu les tympans qui jouaient du kazoo pendant l’heure de prière. Ce matin je suis allée cueillir de jeunes pousses de berce dans le jardin pour en extraire le jus. Je l’ai mélangé avec du jus de framboise et du gel d’aloe vera, puis j’ai ajouté autant d’eau. Depuis cet après midi j’ajoute aussi de l’harissa « Le phare du cap Bon » additionnée de 3 volumes d’eau, dans mes jus de végétaux dilués. La capsaïcine provoque l’apoptose des cellules malignes, alors ça peut faire que du bien. Il est 16 heures et je suis rassasié d’Énergie quantique universelle.

J11 : Jeudi 7 juin
Une heure et demi de prière ce matin. Trois heures de travail dans le jardin, jusqu’à 17 heures. J’ai repris presque 2,5kg en quatre jours avec le jus végétal, framboises, berce et harissa, coupé avec autant d’eau. Ce qui ne m’étonne pas puisque je me nourri déjà avec l’Énergie Universelle, sans support solide. Le jus n’est donc qu’un supplément... sans doute utile, car il me semble préférable de faire confiance aux Êtres de Lumière qui ont transmis le protocole à l’amie de Jasmuheen. À ce jour, je n’ai entendu que des témoignages de personnes qui craignent de perdre trop de poids ; pour ma part, j’aimerais bien perdre les masses adipeuses inutiles un peu plus rapidement. Je pense être tout de même en bonne voie car la détoxication continue doucement.

J12 : Vendredi 8 juin 2016
Une heure et demi de prière le matin. « Il » m’est demandé de réduire de moitié la quantité de jus absorbé. Je me limite donc à un litre environ, soit 8 verres au maximum, avec un minimum de 3 heures entre deux verres. Cela me donne un cadre, que je respecte facilement.

J13 : Samedi 9 juin 2018
Je continue avec un verre de jus et d’harissa toutes les trois heures, et moins la nuit, facilement. Une heure de prière aujourd’hui, car j’ai passé beaucoup de temps pour envoyer les invitations à la Fête du Nord ce matin. Je suis invité ce soir par mon amie Florence et son compagnon. Je les ai prévenu que je ne prendrais ni excitant, ni nourriture solide. J’ai bu un jus de navet-pommes : excellent.

J14 : Dimanche 10 juin 2018
Une heure de prière, comme chaque jour, en début d’après midi, puis j’ai dormi 2h30. Ensuite, j’ai travaillé une heure dans le jardin. Je suis toujours avec un surpoids de 2,5 kg comparé au 7ème jours du processus. Cela vient du fait que je me nourri d’énergies et que le jus de framboise additionné d’une grosse cuillère à soupe d’harissa est trop riche et en surplus. Je vais devoir beaucoup diluer le jus cette troisième semaine.

J15 : Lundi 11 juin 2018
Il arrive que j’éprouve le besoin de compenser, le besoin de me remplir, de manger ou de boire, sans qu’il existe la moindre faim, la moindre soif... surtout le soir.
Pour la troisième semaine, je viens de préparer une boisson plus légère. 1/3 composé de jus de framboise limpide et de gel d’aloe vera et de 2/3 d’eau...

J16 : Mardi 12 juin 2018
Hier soir j’ai craqué. Je me suis calmé avec une poignée de framboises et quelques cuillères à soupe d’harissa « Le phare du cap Bon ».Aujourd’hui tout s’est bien passé.

J17 : Mercredi 13 juin 2018
Hier soir, j’étais invité pour l’anniversaire d’un ami... je suis parti avec l’idée de participer modestement au repas... En fait j’ai consommer plus de nourriture que j’avais imaginé et avec grand plaisir. Cette rupture à eu lieu entre 20 heures et minuit. Depuis j’ai repris le processus comme pour la première semaine : ni nourriture, ni boisson.
==> remarque : je me suis rendu compte à minuit, que mes capteurs d’Énergie quantique universelle n’était plus opérationnels, sans doute du fait que l’apport de nourriture solide ferme nos capteurs... et ce matin... ils fonctionnent de nouveau à 100%. Une heure trente de prière cet après midi.

J18 : jeudi 14 juin 2018
Je viens de me rendre compte, après une heure trente de prière, que mes capteurs d’énergie universelle se régulent automatiquement : en se moment, ils capte l’énergie à 85%, afin de permettre la disparition progressive des masses adipeuses et une détoxination moins symptomatique. Mais j’ai le choix de les ouvrir à volonté. Cette deuxième journée sans boire s’est passée dans le calme et la sérénité.

J19 : vendredi 15 juin 2018
Troisième journée sans boisson, suite au repas d’anniversaire. Ce matin, le pic de détoxication du troisième jour s’est bien fait sentir : kazoo dans les oreilles, plâtre dans la bouche et étourdissements en passant à la position debout... Ces symptômes sont le résultat du gros travail nécessaire pour supprimer le lard inutile, accumulé par des remplissages compensatoires ces derniers mois... et les toxines qu’il renferme. En fait, j’ai l’intime conviction que le processus est pour moi accompli depuis le 4ème jour, lorsque tous mes capteurs d’énergie quantique sont devenus opérationnels. Maintenant je reste attentif afin d’atteindre mon poids idéal, qui devrait être autour de 68kg... à moins que je regagne de la masse musculaire... mais je vis dans l’instant et la musculation n’est pas encore au programme. Beaucoup craignent de devenir trop mince. Ce n’est absolument pas mon cas.
J’ai commencé l’après midi par 2 heures de sieste puis j’ai travaillé 3 heures dans le jardin.
Demain, je vais au Luxembourg avec des amis. Je pense continuer sans boire... mais en fait, je déciderai le moment venu...

J20 : samedi 16 juin 2018
Départ à 8 heures pour le Luxembourg. 6 heures de route pour aller à Luxembourg ville et autant pour revenir. J’avais la chance de me faire conduire, alors j’en ai profité à l’aller, pour enchaîner deux heures de prière. Au retour j’ai pratiqué la nourriture consciente et je me suis nourri de l’énergie quantique universelle. Je n’ai pris aucune nourriture solide. Pour la boisson : 2 arabicas et une bouteille composé d’1/3 de jus de framboise et d’aloe vera et 2/3 d’eau très spéciale, dont je parlerai peut-être plus tard. J’ai décidé de reprendre la boisson sans abuser. Le 21 juin, j’anime la Fête du Nord à Is les Murgers avec cercle de tambours, appels des Esprits des quatre directions et cérémonie du feu... Nous partageons le repas. Je ferai selon mon ressenti du moment. Il me semble donc préférable de boire jusqu’au 22 juin.
J21 : dimanche 17 juin 2018
Hier soir j’ai eu soudain mal à la gorge. Un mal bien présent, mais sans le moindre signe d’inflammation, d’irritation, d’infection... je compris soudain que j’évacuai la vielle mémoire d’une mutilation subie à cinq ans, époque où les virtuoses du scalpel sévissaient sur les amygdales d’enfants sans défenses, comme dans les étables, où était pratiquée l’ablation des gonades, sur les nouveau nés, mammifères mâles. Une heure après cette prise de conscience, le mal s’était envolé.
C’est le dernier jours du processus. Processus que je n’ai pas vraiment respecté, puisque j’ai pris un repas le deuxième jour de la 3ème semaine... à la suite duquel j’ai fait abstinence de boisson pendant 3,5 jours. D’autre part, mes capteurs d’énergie quantique universelle sont ouverts depuis le quatrième jour de ce processus et il me reste surtout pour l’instant à perdre les masses adipeuses restantes, ce qui va vite lorsque je ne bois pas, mais qui donne d’autant plus de symptôme à supporter. Alors, je préfère prendre mon temps et au besoin, faire un repas de temps en temps, entre amis, pour le plaisir.
Pour conclure en fin de ce processus :
J’ai été beaucoup aidé
1- Par l’élixir sacré d’Is les Murgers, que je fabrique régulièrement et qui est mon eau de boisson habituelle,
2- Par l’Harmoniseur Vital Multidimensionnels, que je porte toujours sur moi, qui est comparable à lui seul, aux 60 Correcteurs d’État Fonctionnel de Sergueï Koltsov,
3- Par les nombreux jeunes, jusqu’à trois semaines, que j’ai pratiqués depuis trente ans,
4- Par ma possibilité d’être capable de vérifier le fonctionnement de tous les organes de mon véhicule et de ses paramètres vitaux.
fleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://energiesnouvelles.forumactif.org
Théurgéobiologue
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Nourriture quantique universelle   7/1/2018, 20:34

Nourriture quantique
Mes témoignages § réflexions à la suite du processus de 21 jours.
_____________________


Lundi 25 juin 2918

Ma démarche est avant tout spirituelle. Je ne fais pas de projet et vis l’instant, accompagné et soigné (ils prennent soin ) quotidiennement, par des Êtres de Lumière. Je suis parfaitement équilibré et ne serait pas thérapeute, si je n’était pas capable d’intervenir sur les trois Équilibres, physique, énergétique et psycho-émotionnel, en commençant par moi. Tout être conscient sera capable de le constater à distance. Nous sommes un hologramme de l’Univers. Chaque progrès que nous faisons est un progrès pour l’Univers, un véhicule qui rayonne la santé, sans trace de syndrome métabolique rayonne d’autant plus. Je suis bien conscient que mon partage, au jour le jour, puisque je vis dans l’instant, insistait parfois, sur mes compensations pré-processus et le surpoids résultant, agacé que j’ai été, par les témoignages de personnes, qui reprennent de la nourriture solide, non pas pour le plaisir, mais guidées qu’elles sont, par de fausses croyances et le regard des autres, qui ne supportent pas de voir une silhouette saine dans un monde ou l’obésité et le diabète est en train de devenir une généralité.

Mardi 26 juin 2018

Il me semble naturel de ne pas entreprendre tout en même temps. Je ne souhaite pas brusquer mon véhicule... et j’aimerais éviter le découragement, qui semble inévitable, si je charge trop la mule. J’ai déjà osé brusquer l’organisme en commençant un protocole sans aucune préparation, après trois mois de compensation consécutive à une grosse déconvenue. (J’ai beau être à 98% de lâcher prise, arrivé le soir, certaines compensations me rassurent.) Donc dans l’ordre puisque la captation de l’énergie quantique est parfaitement efficace et auto-régulée, depuis le jour 4 du processus de 21 jours, je fais à mon rythme et dans l’ordre :

1) Ce qui est indispensable pour acquérir une silhouette compatible avec une parfaite santé.

2) J’observe le fonctionnement du véhicule, les émotions et les libérations du reliquat de vieilles mémoires.

3) Lorsque je me sens prêt, je reprends la pratique quotidienne des « Cinq tibétains » ainsi que ma pratique de yoga et la musculation.

4) Tout cela en continuant mes pratiques spirituelles quotidiennes et mes recherches sur les applications des lois de l’univers... et à mon sens, se nourrir de l’énergie quantique en est une. Déjà le 3 février 2014, j’écrivais dans mon ancien blog, « Nourriture et vibrations », qu’il est possible de vivre sans manger et sans boire...

Pour l’intant, j’en suis au premier point de ma liste Vie, Amour, Équilibre.

Samedi 30 juin 2018 (Voilà 1 mois maintenant, que mes capteurs sont ouverts)

Je vais bien ! La détoxination continue. J’avance maintenant tranquillement et observe. Le soir, il m’arrive encore des envies de manger. Je consomme alors quelques cuillères d’harissa, accompagnées parfois de bière... et cela me fait plaisir. Je dépasse rarement 200 calories pour la journée. Dans ce cas, mes capteurs fonctionnent au ralenti. À ce propos, j’imagine toutes les questions (anxiogènes) que peuvent se poser, pendant le processus, les personnes incapables de savoir si leurs capteurs sont ouverts, si leur cellules manquent d’eau, de nourriture, d’iode, de magnésium, de zinc, de vitamines, C, D3, K2, B... si les émonctoires sont saturés ou pas... Lorsque tout est en place, il suffit de vivre l’instant en confiance et de profiter dans la joie de cette nouvelle liberté acquise. Lorsque nous sommes capables de mesurer tous nos paramètres vitaux, sans aucune intrusion, une éventuelle perte de poids devrait s’inscrire dans notre processus d’adaptation, avec sérénité et confiance. Dans le cas où nos capteurs d’énergie quantique, bio photons, Lumière universelle, ki, Shi... fonctionnent parfaitement, de mon point de vue, consommer de nouveau du solide pour tenter de prendre de la masse, ne fait que refermer les capteurs et la masse acquise est adipeuse. N’est-il pas préférable de pratiquer des exercices physiques optimum pour la santé et de se muscler tranquillement ?

Soleil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://energiesnouvelles.forumactif.org
Théurgéobiologue
Admin
avatar


MessageSujet: Autant que nous sommes, autant d'expériences particulières    7/4/2018, 11:33

Nourriture quantique, une voie spirituelle qui nous offre une meilleure santé.
_____________________


C’est une expérience passionnante qui s’inscrit à mon sens, dans une démarche spirituelle, où prière et méditation quotidiennes, tiennent une place importante, avec une pratique qui consiste pour commencer à :

Se nourrir en conscience,
Ici et maintenant,
De Nourriture vivante,
Dans le calme et la sérénité.
Vivre cette expérience,
Dans la joie, avec plaisir, en rayonnant l’Amour.

Ce qui permet à terme :
D’acquérir une grande énergie,
Une meilleure santé,
Un temps de sommeil réduit,
Un poids stable,
Un bien-être optimum,
Une silhouette rayonnante,
Une spiritualité réelle et évolutive.

Tout en restant centrés sur le cœur,
Nous nous sentons UN et TOUT à la fois : le pont.
Comme l’a dit l’Ange à Anna, dans Dialogue avec l’Ange,
selon le témoignage de Gitta Mallasz :
« Entre les trois règnes d’en haut et les trois règnes d’en bas l’abîme... et Tu es le pont ! »

Soleil


Dernière édition par Théurgéobiologue le 7/12/2018, 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://energiesnouvelles.forumactif.org
Théurgéobiologue
Admin
avatar


MessageSujet: Autant que nous sommes, autant d'expériences particulières    7/12/2018, 18:31

Tous, autant que nous sommes et chaque UN d’entre nous, sommes reliés et hologrammes du TOUT.
Pourtant, que nous ayons choisi de cheminer, reliés à la Source ou non, en fonction de nos incarnations précédentes, en fonction de nos différents choix et du niveau de conscience qui en découle, nous nous situons à des points de vue différents, sur la voie, qui nous relie à la Source.

Le contexte qui m’intéresse aujourd’hui, est celui d’une évolution susceptible de nous amener à l’expérience d’une nourriture quantique, où à terme, la seule énergie des bio-photons, nous suffit.
Si tel est notre choix, le fait d’entreprendre un quelconque processus, ne nous situe pas forcément sur une même fréquence.
- Pour certaines âmes éclairées, Lumineuses... tout se met en place naturellement, sans décision particulière, sans intervention du mental, de la volonté…
- Pour d’autres, une longue démarche spirituelle amène progressivement à faire l’expérience de cette nourriture quantique, comme un passage incontournable...
- D’autres encore, suivent un stage, tentés par l’une de ces vidéos publicitaires, qui apparaissent quotidiennement et toujours plus nombreuses, sur la toile...

Tout est parfait et chacun a sa place.
Chaque UN fera un bout de chemin, accompagné par tel ou tel, tant que les fréquences vibreront en harmonie… freiné souvent par ses fausses croyances et celles de l’entourage proche.
Il est bien difficile de savoir qui écouter. À chaque instant que la providence nous donne à vivre, la possibilité de choix est multiple, proportionnelle à notre niveau de conscience.

La qualité des conseils que nous recevons de telle ou tel, est en relation directe avec le niveau d’évolution de celui qui le donne.
Certains, très matérialistes, imprégnés des théories conventionnelles, proposent de “voir un médecin”, de faire des analyses de sang, pour s’assurer que “tout es normal”... ne sachant pas, qu’avec ce mode de pensée, qui ne considère que chiffres et images, nous sommes complètement incapables d’envisager l’Être multidimensionnel, que nous sommes. Cette vision ne fournit qu’une infime image de la réalité, comme la loupe ou le microscope donne des détails d’une petite partie de quelque chose bien plus vaste.

Il peut être agréable de s’imaginer de vivre d’eau fraîche et de l’air du temps, fasciné par les récits qui se multiplient, dont certains sont très intéressants.
De nos contemporains, ce sont les témoignages des personnes les plus conscientes et éveillées, qui m’ont le plus captivé. Lorsque leur joie de vivre et leur bonne humeur est contagieuse, lorsque leur Lumière rayonne au-delà du medium* informatique et traverse l’écran jusqu’à nous ! (*media au pluriel)

Comme je l'ai déjà indiqué précédemment, ma démarche est avant tout spirituelle.
C'est dans ce cadre que j’ai développé mon autonomie. Vivre de Lumière est à mon sens un aboutissement, une étape qui suis déjà de longues transmutations ! Cela implique de comprendre que nous sommes des Êtres de Lumière, hologramme de l’univers et il semble sage de nous imprégner des lois universelles, pour comprendre comment nous fonctionnons.

Notre corps physique n’est qu’une infime partie de notre Être :
Nous le comprenons, le vivons vraiment, lorsqu'une personne située à une dizaines de mètres de nous, nous fait basculer en avant ou en arrière, tel un culbuto, juste en poussant ou tirant d’une main sur l’une des couches de notre bulle énergétique. (expérience vécue par les stagiaires à l’occasion du module de base de l’enseignement de Vie, Énergies, Santé.)

Lorsque nous avons compris qui nous sommes et que toutes les connaissances de l’univers sont en nous...
Il devient facile de faire notre bilan de santé complet, en toute autonomie, sans oublier tous les paramètres de notre eau organique, qui représente 99% des molécules constitutives de notre corps physique.
Tout ce travail, toutes ces recherches participent à notre évolution, élèvent notre niveau de conscience, parallèlement à notre niveau vibratoire et si nous sommes guidés pour nous nourrir de Lumière, cela se fera en toute confiance et autonomie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://energiesnouvelles.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nourriture quantique universelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nourriture quantique universelle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SAUT QUANTIQUE À L’ÉCHELLE UNIVERSELLE ?
» Croquette pour animaux, Ogm et nourriture maison
» l'énergie universelle
» le taijisme - tai chi - fraternité universelle
» Nourriture pour animaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Énergies subtiles :: Santé :: Naturopathie, santé en général-
Sauter vers: