Énergies subtiles

Univers quantique, Médecine de l'habitat, Haut Lieux Vibratoires, Santé...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Renseignez votre fiche "Profil", ajoutez un avatar et passez par la case "présentation". Ainsi nous pourrons vous accueillir. Noubliez pas de bien lire Le règlement

Initiation : en Reiki Usui niveau 1. Prochainement, Jeudi 21 et vendredi 22 septembre 2017 à Is les Murgers, Marolles, 28410 Broué. Des places sont encore disponibles.

Partagez | 
 

 Perturbateurs endocriniens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Théurgéobiologue
Admin
avatar


MessageSujet: Perturbateurs endocriniens   10/15/2017, 15:09

Perturbateurs endocriniens
_________


Les perturbateurs endocriniens sont des substances étrangères à notre organisme.
ILs interférent avec nos systèmes endocriniens et induisent des effets délétères. Ce sont des substances toxiques !

Ils sont partout
Une récente étude constate que l’organisme des adolescents contient 34 contaminants, dont des plastifiants, des pesticides, des métaux lourds...
Leur dangerosité n’est plus à prouver : Baisse du QI, troubles de la concentration, infertilité, maladies métaboliques, diabète, cancers...
Ils sont nocifs in utero et les pathologies développées, peuvent se transmettre sur plusieurs générations !

Deux grandes catégories :
* Les molécules d’origine naturelle : isoflavones du soja, isodavonoïdes du houblon...
* Les molécules de synthèses, dont 6 familles principales : bisphénols, phtalates, pesticides, PCB, HAP, métaux lourds et retardateurs de flamme bromés.

Les hormones naturelles présentent moins de risque que les hormones de synthèse.
Leur puissance est 10 000 fois plus faible que celle des œstrogènes que produisent les ovaires. Malgré tout, elles peuvent engendrer par exemple, une hypertrophie des glandes mammaires des hommes.

Les bisphénols
Ils ont des effets néfastes, même à petites doses.
Le BPA est utilisée depuis plus de 50 ans dans de nombreux secteurs d’activité et particulièrement dans la fabrication du polycarbonate. Il est très présent dans notre vie quotidienne, dans les boîtes de conserve, les bouteilles, les tickets de caisse...
Il peut migrer de l’emballage vers les aliments, d'autant plus facilement si les produits sont chauffés avec leurs emballages, comme lorsque les palettes de bouteilles d'eau restent pendant des jours en plein soleil, dans les gares de triage.
Il modifie l’action des œstrogènes, indispensables au développement sexuel et à la reproduction :
troubles de la reproduction, puberté précoce, baisse du nombre de spermatozoïdes... problèmes de développement du cerveau, modifications des seins avec risque de cancer et risque pour la glande mammaire des enfants à naître... corrélations entre BPA et diabète, maladies cardiovasculaires, obésité...
==> Les bisphénols S et F utilisés en France dans les biberons, ont les mêmes les effets que le BPA sur la production de testostérones.

Les phtalates
Ce sont des substances rajoutées au polychlorure de vinyle pour la fabrication d'objets en matière plastique pour les rendre plus souples et faciliter ainsi leur mise en forme. On les retrouve dans de nombreux produits, ballons, nappes, rideaux de douche, emballages, cosmétiques, jouets, matériel médical de perfusion...
À l’image des Bisphénols, les phtalates migrent de l'emballage vers les aliments.
La production de testostérone est réduite de 30% chez les individus fréquemment exposés aux phtalates les plus utilisés.
==> Plusieurs enquêtes ont montré que la grande majorité des produits à base de blé, pain, biscuits, pâtes... ainsi que les fruits et les vins contiennent des phtalates.

Les pesticides
Aussi nommés produits phytosanitaires, ce sont des produits utilisés en agriculture conventionnelle. Ils sont classés selon la nature des cibles sur lesquelles ils agissent : herbicides, fongicides, insecticides…
Il semble exister des liens entre les pesticides et le développement de cancers de la prostate, du système lymphatique, du sang, du cerveau... Ils sont également  suspectés de multiplier les cas de maladies de Parkinson et d'Alzheimer.
==> La France est le plus gros utilisateur de pesticides en Europe. La France décorne, première sur le podium olympique du chlordécone, pesticide interdit aux États-Unis depuis 1976, mais autorisé en France jusqu'en 1990... avec une dérogation supplémentaire pour les Antilles, jusqu'en 1993... principalement pour des intérêts économiques…

==> Le glyphosate, principe actif du Roundup de Monsanto, herbicide le plus utilisé dans le monde, classé comme « toxique pour les organismes aquatiques entraînant des effets néfastes à long terme ». De nombreuses études américaines montrent un lien entre le glyphosate et le lymphome non hodgkinien, le myélome multiple et les avortements spontanés tardifs...
Il a « un effet toxique sur des cellules du placenta humain à des concentrations de Roundup jusqu'à dix fois inférieures à celles utilisées en agriculture ». a toxicité du glyphosate est multipliée dans le Roundup, à cause de l'adjuvant utilisé : Risque de pathologies lourdes, anomalies sévères, tumeurs mammaires, morts prématurées...

Le PCB
Les pyralènes, produits dans l'industrie, se retrouvent dans les poissons, la viande, les œufs et produits laitiers... ils sont cancérigènes, provoquent des retards du développement cérébral, sont mis en cause dans des retards de grossesse et malformations... Ils perturbent la thyroïde, favorisent l'hyperinsulinisme et diminuent l’immunité.
On retrouve de nombreuses traces de ces derniers car ils ont longtemps été utilisés comme isolant, lubrifiants et dans des équipements électriques, des adhésifs...

Les métaux lourds
1- Le nickel très présent dans l’industrie, les bijoux, les téléphones cellulaires, le soja, les céréales le cacao... est allergène pour la peau et cancérigène pour les poumons et la cavité nasale.

2- Le cadmium émis par les volcans et les activités industrielles se retrouve dans l’eau, les aliments, riz, végétaux à feuilles. Très présent dans la céramique, l’émail, les panneaux photovoltaïques, les piles, les pigments et la fumée de tabac... c'est cancérigène pour la prostate, les poumons et les reins.

3- L’arsenic, élément naturel se comportant comme un métal, se retrouve dans l'eau, la terre et l'air, Il est cancérigène pour les poumons, la peau, la vessie et les reins.

Les retardateurs de flamme
Ces molécules, non biodégradables, se retrouvent dans les objets domestiques, peluches, meubles, matelas, téléviseurs, ordinateurs...
Les polybromodiphényléthers sont les plus utilisées, or ils migrent dans l’air et sont inhalées et ingérées.
Soupçonnées d’être à l’origine de troubles du développement du système nerveux, hyperactivité, déficit d’attention, trouble du comportement… Les recherches indiquent qu’une exposition in utero du fœtus entraîne des problèmes de neuro-développement des enfants à naître. 

_________

Face aux démons responsables de cette facette de notre cadre de vie,
Essayons  de réduire tant que faire se peut, notre exposition, à tous ces poisons…
Soyons confiant : hologramme de l'Univers, à l'image de la Source, nous sommes créateurs, avec des moyens illimités, dans un cadre, qu'il nous faut découvrir.

Devenons des Créateurs conscients...
Pour le plus grand bien de la Vie, de l'Amour, de l'Équilibre.
C'est à quoi, je consacre ma vie.

bougie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://energiesnouvelles.forumactif.org
wiivic

avatar


MessageSujet: Re: Perturbateurs endocriniens   10/17/2017, 18:02

Merci Serge, pour ces détails !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Perturbateurs endocriniens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tableau synthèse des perturbateurs endocriniens
» Les perturbateurs endocriniens et leur impact sur la santé
» REPRODUCTION HUMAINE
» Zizi rétréci !
» Fraises contaminées aux pesticides et perturbateurs endocriniens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Énergies subtiles :: Santé :: Naturopathie, santé en général-
Sauter vers: