Énergies subtiles

Univers quantique, Médecine de l'habitat, Haut Lieux Vibratoires, Santé...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Renseignez votre fiche "Profil", ajoutez un avatar et passez par la case "présentation". Ainsi nous pourrons vous accueillir. Noubliez pas de bien lire Le règlement
Formation : Clair-ressenti, radiésthésie, Découverte des énergies subtiles, du monde invisible, de l'Univers quantique. Prochainement, les 8 et 9 juillet 2017 à Is les Murgers, Marolles, 28410 Broué. Des places sont encore disponibles.
La Fête du Sud 2016 est célébrée
le jour du solstice d'hiver le 20 décembre 2016. RDV à 11h30 sur le HLV de Is les Murgers.


Partagez | 
 

 16 "preuves ?" que l'homme est végétarien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rené68

avatar


MessageSujet: 16 "preuves ?" que l'homme est végétarien   12/31/2013, 19:39

Santé !  article qui fait réfléchir. Qu'en pensez vous ?


La majorité des personnes pensent que l’Homme est omnivore et qu’il est fait pour manger de la viande et du poisson…

Et si aujourd’hui je vous prouvais que tout cela est FAUX ?

Et si la raison de toutes ses maladies qui nous touchent était justement à cause de la consommation de viande et de poisson ?

Le sujet a été traité par les plus grands noms : Darwin, Carl Linné et bien d’autres…

Malheureusement toutes ces informations nous sont cachées ou tout simplement jamais abordées…

A l’école, les professeurs n’abordent jamais ce sujet, ni les merdias (à la solde des lobbys)…

« La classification des formes, des fonctions organiques et des régimes a montré d’une façon évidente que la nourriture normale de l’humain est VEGETALE. »

« D’après son anatomie l’Homme n’a pas été physiologiquement  préparé pour manger de la viande, ni du poisson. »

L’Homme a exactement les mêmes caractéristiques anatomiques et physiologiques que les herbivores et non celles des omnivores ou des carnivores.

Nos canines ont la même taille que les autres dents : c’est le cas des herbivores. Exemple : les chevaux, les chameaux, …

De plus, contrairement aux omnivores et carnivores, l’Homme cuit la viande (sinon risques de maladies et de mauvaise digestion), et la vue d’un cadavre nous dégoûte au lieu de nous affamer.

Les nourrissons et les enfants en bas âge détestent la viande !

Beaucoup de gens mangent de la viande parce-que pour eux, c’est la nature de l’Homme….

Alors que des études très sérieuses prouvent le contraire !!!

Voici quelques exemples de comparaison entre les Carnivores / Omnivores / Herbivores et l’Homme :



1. Capacité de l’estomac :

Carnivore : 60-70% du volume total de l’appareil digestif.

Herbivore : Moins de 30% du volume total de l’appareil digestif.

Omnivore : 60-70% du volume total de l’appareil digestif.

Humain : 21 à 27% du volume total de l’appareil digestif.



2. Acidité de l’estomac :

Carnivore : pH inférieur ou égal à 1.

Herbivore : pH variant entre 4 et 5.

Omnivore : pH inférieur ou égal à 1.

Humain : pH variant entre 4 et 5.



3. Salive :

Carnivore : Acide, Glandes salivaire peu développées, Pas de ptyaline.

Herbivore : Alcaline, Beaucoup de ptyaline, Glandes salivaires développées.

Omnivore : Acide, Glandes salivaire peu développées, Pas de ptyaline.

Humain : Alcaline, Beaucoup de ptyaline, Glandes salivaires développées.



4. Les Canines :

Carnivore : Très longues, fortes, grosses.

Herbivore : Taille réduite ou inexistantes.

Omnivore : Très longues, fortes, grosses.

Humain : Taille réduite.



5. Le Foie :

Carnivore : Désintègre très bien l’acide urique et la vitamine A.

Herbivore : Désintègre uniquement l’acide urique produit par le corps et mal la vitamine A.

Omnivore : Désintègre très bien l’acide urique et la vitamine A.

Humain : Désintègre uniquement l’acide urique produit par le corps et mal la vitamine A.



6. La Peau :

Carnivore : Pas de pores. Refroidissement par halètement.

Herbivore : Beaucoup de pores. Transpiration par la peau.

Omnivore : Pas de pores. Refroidissement par halètement.

Humain : Beaucoup de pores. Transpiration par la peau.



7. Intestin grêle :

Carnivore : 3 à 6 fois la longueur du corps.

Herbivore : 10 à 12 fois la longueur du corps.

Omnivore : 4 à 6 fois la longueur du corps.

Humain : 10 à 11 fois la longueur du corps.



8. Les Ongles :

Carnivore : Griffe (fortes, dures).

Herbivore : Ongles mous (ou sabot).

Omnivore : Griffe (fortes, dures).

Humain : Ongles mous.



9. Mâchoire :

Carnivore : Mobile verticalement (pour déchirer, lacérer).

Herbivore : Mobile verticalement et latéralement (pour mastiquer, broyer).

Omnivore : Mobile verticalement (pour déchirer, lacérer).

Humain : Mobile verticalement et latéralement (pour mastiquer, broyer).



10. Muscles mâchoire :

Carnivore : Muscle temporal.

Herbivore : Muscle masséter.

Omnivore : Muscle temporal.

Humain : Muscle masséter.




11. Urine :

Carnivore : Acide.

Herbivore : Alcaline.

Omnivore : Acide.

Humain : Alcaline.



12. Vitamine C :

Carnivore : Capable de synthétiser avec son organisme.

Herbivore : Nécessite un apport quotidien par la nourriture.

Omnivore : Capable de synthétiser avec son organisme.

Humain : Nécessite un apport quotidien par la nourriture.



13. L’Urase :

Carnivore : Présence d’urase (décompose l’acide urique de la viande).

Herbivore : Pas d’Urase.

Carnivore : Présence d’urase (décompose l’acide urique de la viande).

Humain : Pas d’Urase (il décompose mal le toxique acide de l’urique).



14. Le Colon :

Carnivore : Cours, simple et lisse.

Herbivore : Long, complexe avec villosités.

Omnivore : Cours, simple et lisse.

Humain : Long, complexe avec villosités.



15. Muscle du visage et de la bouche :

Carnivore : Réduit pour une grande ouverture de la bouche.

Herbivore : Bien développé. Petite ouverture de la bouche.

Omnivore : Réduit pour une grande ouverture de la bouche.

Humain : Bien développé. Petite ouverture de la bouche.



16. Reins :

Carnivore : Urine très concentrée.

Herbivore : Urine concentrée modérément.

Omnivore : Urine très concentrée.

Humain : Urine concentrée modérément.
Vous avez bien vu les points communs entre les Herbivores et l’Humain ?

TOUS les scientifiques ayant étudié le sujet sont d’accord :

L’Homme n’est pas conçu pour être omnivore !

Pourquoi renier notre vraie nature ?

Je vais terminer cet article par une information qui je l’espère vous fera (enfin) réfléchir :
Entre les deux guerres (14/18 et 39/45) les boucheries ont ouverts leurs portes dans les villages. Dès ce moment, la clientèle chez les médecins a augmenté de 200% !!!

A méditer et ne dites plus « je ne savais pas » !
source Mutien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pendulecosmic

avatar


MessageSujet: Re: 16 "preuves ?" que l'homme est végétarien   1/1/2014, 18:28

Bravo et merci René pour l'exposé !

il y a une chose qui me chiffonne sur les herbivores : à propos des ruminants et de l'estomac : nos charmantes vaches possèdent 4 poches si je me souviens de mes cours de sciences nat, cela doit fausser les pourcentages en volume de l'appareil digestif ?
Je chipote peut-être, à moins que se soit l'exception qui confirme la règle ?

Je vais lire et relire tranquillement et, en bon radiesthésiste faire quelques tests, à tu fais ce genre de travail ?

Comme dit Serge , celà fait réfléchir.

N'empèche que l'homme a une grande capacité d'adaptation, il n'y a qu'à regarder les esquimaux, mais celà ne s'est pas fait du jour au lendemain et sans doute au détriment de la santé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théurgéobiologue
Admin
avatar


MessageSujet: Re: 16 "preuves ?" que l'homme est végétarien   1/2/2014, 17:14

Quelques petites remarques, les comparaisons énoncées étant dans l'ensembles assez justes.
1/ Comme le fait remarquer justement pendulecosmic nous n'avons pas des estomacs d'herbivore.
2/ Si nos mâchoires peuvent se mouvoir quelque peu latéralement, cela ne fait pas de nous des ruminants.

En fait nous sommes des cueilleurs.
Notre anatomie générale, ne nous a jamais disposer à brouter l'herbe. Les herbivores se déplacent à quatre pattes. Leurs dents et leurs lèvres leur permettent de couper l'herbe : ce n'est pas notre cas.

Nous sommes donc des cueilleurs, comme les grands singes.
Nous devrions nous nourrir de fruits de racines et en génértal de végétaux crus. A quoi nous pouvons ajouter les fruits de mers.
Notre langage s'en souvient : "cueillir des moules, des praires et autres fruits de mer..."

La meilleurs nourriture pour l'homme c'est la nourriture vivante
C'est à dire une nourriture crue. La nourriture morte, cuite ou pasteurisé ne fait qu'accélérer la décrépitude... comme la consommation de cadavres.

 fleur 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://energiesnouvelles.forumactif.org
HOME




MessageSujet: PROTEINES DES CRUDIVORES ALLERGIQUES??   1/5/2014, 15:20

Bonjour

Je compatis et déplore toute la détresse animale terrestre ou marine.
Peut-on encore parler de poissons ou crustacés d'eau douce, comestibles?

Pour convaincre définitivement des prédateurs convaincus,
. Comment l'humain végétarien ayant écarté les divers produits laitiers,
mais ayant des soucis de santé avec les
- féculents : lentilles haricots fèves pois chiche...
- céréales complètes 1/2 complètes, même teff, riz blanc noir rouge ou sauvage...
- pseudo-céréales : amarante, sarrasin, chia, quinoa...
- fruits ou légumes exotiques.

gère-t-il son apport en protéines à consommer chaque jour?

Car cet humain doit continuer à travailler et faire face aux soucis quotidiens de vie sans addiction au café thé...

Rappel pour les crudivores notamment, surtout en cette saison :                              
Important de manger chaud le plus souvent possible, voire tout le temps,
même si l'aliment et c'est tant mieux, reste cru.
Cordialement  HOME.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pendulecosmic

avatar


MessageSujet: Re: 16 "preuves ?" que l'homme est végétarien   1/5/2014, 15:46

J'abonde dans ton sens, Home.
La vieille et très sage civilisation chinoise préconisait de manger cru et vivant et frais cueilli ou ramassé, mais TIEDE, nous sommes à sang chaud et notre appareil digestif est aussi ...tiède.
Ce n'est pas facile d'être totalement crudivore suivant les saisons et change énormément nos habitudes, de plus il faut peut_être avoir du temps, de l'espace pour s'occuper de faire germer ses graines , savoir agrémenter les condiments...

Que faut il faire vis à vis du lait frais naturel, des oeufs,
les crustacés, moules, huitres sont aussi des animaux vivants ?

Je crois qu'un judicieux mélange de faire facilite un peu la vie et ne nuit pas trop à la santé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HOME




MessageSujet: Graines germées et Moisissure/ Fermentation   1/7/2014, 10:48

. Espace et Temps disponibles pour les rinçages au moins 4 fois par jour :
Exact beaucoup de place nécessaire si on veut utiliser plusieurs graines différentes.
Eviter de les mélanger, et éviter de superposer les nouvelles fournées, car les graines en début de germination, produisent une sorte de pesticide naturel, pour éloigner la concurrence.   A tous niveaux, on joue des coudes!
. Allergie aux fermentations/moisissures donc aux champignons :
Faire germer des graines selon les règles de l'art, apporte tout de même une dose de fermentation détectable heureusement à l'olfaction.                                
C'est une odeur de noisette, très agréable rappelant en plus léger l'omelette aux champignons.                                                                                            
Pour le remarquer, rincer rapidement les grains longuement germés à leau chaude pour les consommer chauds.
4, voire 8 heures  de trempage, avec des rinçages, sont suffisantes juste pour la consommation du jour ou du lendemain.
Si on veut de la verdure, consommer des salades et autres légumes verts.
Si on veut des nutriments, consommer les graines nouvellement germées, non les plantules qui les ont absorbés pour développer racines et début de feuillage.
Nos ancêtres consommaient-ils des graines germées et à quel stade de germination?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HOME




MessageSujet: Re: 16 "preuves ?" que l'homme est végétarien   1/8/2014, 17:01

René 68, êtes-vous végétarien ou végétalien?

           Le problème pour se rapprocher du végétarisme, ce sont les protéines, et la gestion des sucres.
J'avais calculé les doses de céréales et légumineuses et choisi le plus souvent celles
possèdant les 8 acides aminés essentiels par précaution.
Jusqu'à être obligée de reconsommer de la viande car sucres rapides ou sucres lents en définitive, ce sont toujours des sucres pour les métabolismes perturbés.

Bovins et éléphants consomment beaucoup d'herbes de légumineuses ou chénopodes, d'où ils tirent aussi leurs forces.

Votre article a piqué ma curiosité à rechercher la COMPOSITION  de chaque légume vert.  A ma grande surprise la plupart de nos légumes habituels contiennent les 8 acides aminés essentiels et bien d'autres, record 18 acides aminés différents pour la mâche.            
J'ai repris la calculette pour mes débuts car le mental est le 1° à calmer lors des changements importants. Pourquoi la calculette?
Compter un ratio de ... à voir avec le thérapeute par kg de poids de la personne.
Ensuite calculer le poids nécessaire par tranches de 100gr de fruits et légumes.
Les Fruits sont des nettoyeurs de l'organisme, les légumes des constructeurs.
 
Il est vrai que je parcours aussi souvent le site d'Anne Marie de Crudi-Végan et ses recettes de fruits et légumes sont particulièrement appétissantes.                  
Cette année, pour les gourmands en bonne santé, elle a même créé une galette des rois crue. Déshydratée certes mais crue. Semblable à une vraie à s'y méprendre.

D'autre part il est souvent conseillé sur des sites non bio, de ne pas consommer les 300gr de viande pour obtenir sa portion totale de protéine quotidienne afin d'éviter toutes les maladies de dégénérescence.  
On peut dire que légumes cuits et viandes apportent de la densification,
les produits vivants une augmentation de son Taux V.

Bon si on doit consommer de la viande sans excès pour sa santé ou celle des enfants, il est inutile de s'inquiéter outre mesure. Les intentions sont différentes.
L'important étant de garder l'objectif et un équilibre pour témoigner de tous les biens fondés au final des fruits et légumes crus alcalinisants.
Sans susciter de rejets.
Merci encore à René 68. Bonne santé à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 16 "preuves ?" que l'homme est végétarien   

Revenir en haut Aller en bas
 
16 "preuves ?" que l'homme est végétarien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre rapport à "l'autre"
» De nouvelles preuves montrent que l'homme de Florès est bien une espèce à part
» L'homme a t-il connu les dinausores ? Les pierres d'Ica
» Si Dieu existe, pourquoi l'homme est-il confronté à tant d'épreuves, de malheurs et de misères ?
» Connaissez-vous cet homme, un illuminé ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Énergies subtiles :: Santé :: Naturopathie, santé en général-
Sauter vers: